top of page
2966.JPG

La fondation ArtDo foundation vous propose dès 2025

 tous les 6 mois, cinq journées résidentielles pour cheminer, errer...

 

Questionner, partager, exister, trans-former

ENSEMBLE

Les traces, seuils et marges de notre / nos parcours de vie

Cheminer - Errer.png
image.jpg

Route >< Chemin

Nous avons besoin de "mots" pour partager notre pensée, le fruit de nos méditations.  Nous pouvons modifier le sens de mots usuels au risque de la confusion ou en forger de nouveaux pour imposer aux lecteurs d'en rechercher la signification.

Si "Route" et "chemin" relèvent du langage courant, ils témoignent tant pour Henri Maldiney que pour nous d'une langue qui s'origine d'un autre lieu que celui, usuel, d'une communication au premier degré.

Nous distinguons deux lieux de vie :        - celui où se déroule le quotidien à la cadence du temps des horloges, où le sens est plus ou moins établi, où il y a un départ, une arrivée, une route, des balises, des repères, une géographie, un destin, de la clarté, une forme de certitude, une logique souvent implacable et immuable...

                                                      - celui où le cours de la vie se suspend - irruption du rythme -, où un évènement fait sauter en éclat ce qui semblait immuable et fiable, où s'immiscent le doute et un appel à la recherche, au cheminement, où l'évidence est mise entre parenthèse, où des vérités dogmatiques, figées se fissurent. C'est une temporalité nouvelle, plus lente, discontinue. Ce cheminement est une transhumance de la route au chemin.  Il y a chemin... un chemin qui n'est pas... plus de balises, ni repères : l'Ouvert. C'est pourquoi, en chemin - chemin qui ne se phénoménalise qu'en me retournant -, j'erre, je deviens passible de ce qui advient. La géographie devient paysage. S'efface le "je" : errance du pèlerin.

Au-delà des mots, il s'agit d'en tenter l'expérience :

                                                                       " CHEMINER - SEJOURNER - CREER"

« Entre l’espace du paysage et

l’espace géographique

il y a toute, la différence

du chemin et de la route. »

 

Henri Maldiney ( 1912 - 2013 )

« Ecrire est un acte. Un acte d’existence.

 

Comme l’existence, il a sa tenue hors de soi dans l’ouvert. 


J’écris en tant que témoin de la signifiance de l’être qui me traverse et m’enveloppe irruptivement. 


Je ne suis pas le maitre d’un ouvrage. Je suis le témoin d’une œuvre… » 

L'espace d’écriture et de méditation de la parole inauguré en 2022 a été une interrelation créative et dynamique entre le signe et le sens, entre l’idéogramme et la lettre.

 

Il a ouvert trois transconcepts : 

Trace - Seuil - Marge

 

Cette année 2022 a déplacé les frontières usuelles occidentales de l'écriture pour

  - retrouver la sensualité de la plume, du pinceau, de l’encre, du papier ; 

    - éprouver la puissance du tracé d’un graphème dévoilé, raturé, corrigé, abandonné, revisité ; 

     - oser une expression inexprimée,

     - suspendre le temps et méditer l'enfoui

 

Partager non pas un « produit fini » mais son cheminement : 

   - habiter ses marges,

   - jaillissement d’une trace, 

   - métamorphose en seuils,

   - gestuelle de la main, 

   - méandres de sa pensée

   - mutisme du « à-dire », 

   - sensation de la biffure,

   - fissuration du sens,         

   - extase du signe aux renvois énigmatiques qui se donne, soudain, surprenant, dévoilant une dimension inconnue de notre être.

Translater dans la matière

les turbulences abyssales de sa vie,

Déployer - chemin  faisant -

sa topologie transconceptuelle.

Chaque participant avait emporté, sur ma demande, un livre d'art. Je pus ainsi leur proposer le dernier jour de choisir un lieu dans le livre pour y insérer leur propre travail de l'encre. 

Ci-dessus, la proposition d'Arthur dans un livre sur Judd

(il prit une page blanche gauche et reproduisit de manière à peine perceptible au crayon le cadre en miroir de la page de droite. Au verso de sa page blanche, il lacéra finement la reproduction d'une œuvre de Judd d'un trait de cutter pour ensuite la couvrir d'encre en laissant aléatoirement s'imbiber, s'infiltrer au verso, sur sa page blanche, des traces qu'il découvrit lorsque son encre avait séché.)  

Cliquez ci-dessous pour découvrir la synthèse du séminaire.

Séminaire d'été 2021 

 

Cet espace d'écriture se métamorphose dès 2025

en une parenthèse existentielle 

pour cheminer traces, seuils et marges...

 

Chaque rencontre conjugue présent, passé et futur ;

elle forme une entité autonome 

tout en s'associant aux précédentes et à venir...

Cliquez sur les mots soulignés ci-dessous pour en savoir plus

Au terme de 40 années de cheminement clinique et daseinsanalytique, le Dr. Ado Huygens

se risque à ne plus proposer un thème, un support, un appui prédéfinis, mais simplement

d'entremailler forces et fragilités, celles des participants, celles de ses propres expériences

en habitant cette temporalité de traversées existentielles : lectures, expression corporelle,

 partages, éprouver le silence, rencontrer l'encre et l'espace, entrelacer le vide et le plein,

habiter le rythme, déambulation dans la nature,...

Avant de nous contacter par mail artdofoundation@gmail.com 

si vous désirez plus d'informations ou vous inscrire,

nous vous suggérons de lire

- l'entre-trois existential ou/et - accompagnement daseinsanalytique

 

Les rencontres auront lieu du mardi soir au dimanche midi

exception en 2025 : du 18 au 24 juillet ( 7 jours - 985 €) 

en 2026 : du 22 au 26 avril et du 6 au 11 octobre

Maximum 9 personnes.

PAF : 650 euros par séjour ou 1050 euros pour l'année,

accompagnement et logement en chambre individuelle avec salle de bain.

En cliquant ci-dessous sur les flèches, vous contrôlez le rythme et le sens de défilement des citations

                    Le rôle véritable de l’écriture,

           c’est de reconnaitre ces moments fugitifs

       où l’homme se sent porté au-dessus de lui-même 

        afin d’en faire pénétrer la substance et la lumière 

             dans la trame même de sa vie quotidienne. 

                     Louis Lavelle, la parole et l'écriture    01

Ecrire : au-delà de signifier,

d’une source enfouie

déposer une trace d’encre

sur un palimpseste de vécus

qui en révèle tous les sens au jour d’aucun.

Réunis à seize dans le salon-foyer de la maison 

 

Le cheminement scriptural

de 2022

 

 

Ce cheminement scriptural de 16 personnes 


a donné naissance à un recueil collectif unique et singulier  : 

La semois à 100m

La maison dans laquelle nous séjournons

                                                                     Estelle

Nous nous sommes rejoints à Vresse/Semois,


avons partagé, sans nous dérober, 


une écriture,

nos histoires,

des signes enfouis,

des gestes d'encre informels

 

qui se sont entrelacés 



Il y a eu rencontre,

suspens, création d'un espace-temps

Promesse d'un inespéré... 



MERCI A TOUTES ET TOUS

TRACE en rouge_edited.png

ci-dessus, le montage vidéo de la soirée de présentation :

Guitare acoustique : Olivier ; guitare électrique et encres : Stéphane

Du 16 au 29 février 2024

La Green Door Gallery

a exposé des planches Chromalux extraites du livre

https://www.greendoorbrussels.com/trace  

Quelques planches demeurent disponibles à la vente.

bottom of page